View Post

BIBLIOTHEATRE N°1 « Lacan – Claudel »

         In het Seminarie VIII, Le transfert, is er sprake van de vuigheid van Turelure.          Wat is Turelure ?          Claudel heeft die naam uitgevonden met een vleugje Witz. Laat ons zeggen dat Turelure dat is wat overblijft van een portret (peinturelure) nadat de Revolutie het als werk van een meester verbrand heeft… Herinnert, de vuigheid. Het is met dit …

View Post

L’amour et les forêts, par Frédérique Bouvet

L’amour et les forêts[1]  Sorti lors de la dernière rentrée littéraire, ce sixième livre d’Éric Reinhardt a été vendu à plus de 100 000 exemplaires et auréolé de plusieurs prix. Dès le premier chapitre, É. Reinhardt évoque sa rencontre en 2008 avec une de ses lectrices, Béatrice Ombredanne, agrégée de lettres et professeur de français dans un lycée à Metz. …

View Post

QUELQUES ECLAIRAGES LEXICOGRAPHIQUES SUR LE SIGNIFIANT VICTIME EN JAPONAIS, NEERLANDAIS, ITALIEN, ANGLAIS ESPAGNOL ET ALLEMAND

ÉTYMOLOGIE DU MOT VICTIME EN JAPONAIS Ayako MORI (ITO) Le mot français « Victime » est traduit par犠牲 giséi, ou生贄 ikénié, en japonais[i]. Étymologiquement parlant, il s’agit des animaux ( rarement des céréales ) immolés pour les esprits divins lors d’une cérémonie religieuse shintoïste. Quand il s’agit de personnes immolées, on les appelle « victimes » 人身御供(hitomigokū), ou 人柱(hitobashira) ;  A l’époque où il n’y …

View Post

Volodine / Solovieï : Antoine Volodine et ses plusieurs à « Terminus radieux ». Par Matthieu Cornillie

Comme le signale Jean-Daniel Mattet dans l’argument qui oriente notre congrès, le signifiant victime, « signifiant à tout faire de notre modernité consumériste », pointe « une ambiguïté du rapport au réel »[1]. Il parait intéressant de mettre en perspective cette ambiguïté à partir des formes littéraires et poétiques qui ouvrent la voie à l’analyste en ce qu’elles permettent de situer ce point d’impossible …

View Post

« VICTIME ! au Cinéma… » ou Le club des Victicinés

Commission Bibliographie PIPOL 7 : Emmanuelle BORGNIS DESBORDES (Coord.) Cédric LAMARQUE, Elise CLEMENT,  Matthieu CORNILLIE, Michèle DUFOUR, Nathalie GEORGES-LAMBRICHS, Anne WEINSTEIN Rédacteur  : Luc GARCIA Numéro spécial auquel ont participé : Laetitia BELLE, Dominique CARPENTIER, Jeanne JOUCLA, Isabelle RIALET-MENEUX  Quand tu regardes un film, tu es fixé(e), n’est-ce-pas ? Les victimes de l’écran te laissent confortable, dans ton fauteuil. Et tu regardes, et …

View Post

Quand victime et coupable se confondent, par David Heck

Pauline Dubuisson est une adolescente intelligente et volage. Pendant la seconde guerre mondiale, son père l’envoie travailler dans un hôpital à Dunkerque. De là, elle pourra ramener quelques victuailles bien trop rares en cette époque troublée. Dans cet hôpital, elle deviendra la maitresse du chef de service, un médecin allemand. Celui-ci soigne aussi bien ses compatriotes que les Français. La …

View Post

Jérôme : L’invention ironique de Jean-Pierre Martinet . Par Matthieu Cornillie

L’invention littéraire est l’une des manières dont un sujet peut trouver à construire des solutions pour tenter de s’extraire, depuis sa position subjective, de la posture victimaire qui est la sienne. Empreint d’un pessimisme abyssal et d’une noirceur absolue, Jean Pierre Martinet a mis en œuvre dans son roman Jérôme[1], la proposition que Lacan reprend à Graciàn qui veut que …

View Post

Daniel Paul Schreber victime de son père, vraiment ? par Olivier Clerc

Certains raccourcis peuvent conduire à faire de Schreber la victime de son père. Notre École s’oriente, entre mille et une précieuses indications de travail de Lacan, d’une mise en question radicale de la cause, estampillée par lui de clocherie et rafraîchissant, décentrant même, forte de son enseignement sur le parlêtre, les remises en question de Hume et de Kant de …