View Post

Clinique lacanienne des victimes de violences conjugales, par Françoise Haccoun

Un écart est indispensable à mettre en œuvre entre le discours de la victimologie selon le binaire homme violent/femme battue et ce que la psychanalyse, avec Lacan, nous enseigne : « de notre position de sujet nous sommes toujours responsables[1] ». C’est en effet la seule chance d’opérer avec cette clinique post-œdipienne de la bonne manière. Entre hommes et femmes, ça ne va …