View Post

Victimes des désordres de « l’ordre interne », par Guy Briole

La question de la sécurité et du lien social interrogée par Pipol 7[1] est dans l’actualité internationale. Le numéro de Courrier international[2] daté du 2 au 8 avril 2015 y consacre son dossier sous le titre « SOS Démocratie », une enquête sur les libertés dans la monde qui révèle que partout on constate une crise des démocraties et/ou un renforcement des …

View Post

VICTIME, victime de son succès, par Guy Briole

Depuis 1617 où le terme victime s’employait pour désigner celui qui « souffre des agissements d’autrui ou d’événements néfastes »[1], son usage n’a cessé de s’étendre, de celui qui pâtit de ses propres actes à celui qui subit les conséquences d’une violence : accidentelle, technologique, humaine (agression, guerres, terrorisme, exclusion, racisme, etc.). Plusieurs signifiants dérivés viennent enrichir cette terminologie (victimaire, victimer, victimisation, victimiser, …