View Post

« Les gens normaux doivent nous reconnaître comme de leur espèce », par Jean-Claude Maleval

Les autistes qui peuvent témoigner de leurs difficultés affirment qu’ils ne sont ni des handicapés ni des victimes de leurs parents ou de la société. Quand ils écrivent c’est pour se faire reconnaître comme des êtres intelligents et pour demander une meilleure prise en considération de leur différence. « Moi en tant qu’autiste sers de porte-parole attitré aux autres autistes »[1] écrit …